Mes copains se moquaient de moi

J’avais 8 ans quand j’ai demandé à ma mère de m’inscrire dans une école de danse classique.

Mes copains faisaient tous ou presque du foot et moi, ce sport de dingue comme je l’appelais ne m’intéressait pas vraiment, courir après un ballon, je ne voyais pas l’intérêt mais apprendre à danser c’était mon objectif!

J’étais différent

Ma mère a trouvé une école de danse pas très loin de chez moi et j’ai commencé à prendre des cours avec une prof très sympa.

J’avais trouvé un sport que j’aimais mais c’est aussi à cette époque que les moqueries de mes amis ont commencé.

Je me suis fait traité de minette, de lavette, de tapette et j’en passe et des meilleurs, j’ai continué sans tenir compte de ces bêtises!

Au fils des ans, les moqueries ont cessé et j’ai même des potes qui sont venus me voir lors d’un spectacle et qui m’ont trouvé impressionnant.

Je fais toutes sortes de danse, du classique, du rock, du jazz, du tango, bref j’aime quand je m’exprime avec mon corps.

Ils sont jaloux

Voilà 14 ans que je danse et aujourd’hui, je suis le meilleur de mon école et je suis fier du niveau où je suis arrivé.

Mes copains se moquaient de moi

Lors d’un concours que j’ai gagné devant plus de 130 concurrents, je suis passé dans le journal et j’ai eu les félicitations de plusieurs de mes potes qui eux ne jouent plus au foot!

Je ne regrette rien, ni les injures ni les moqueries qui m’ont permis d’avancer pour arriver là où j’en suis aujourd’hui!